Les bénédictions

Le mariage juif consiste, en fait, en deux étapes : Kidouchine et Nissouine, tous deux récites sur une coupe de vin, symbole de joie, de sainteté et de sanctification.

1) Kidouchine : c’est la partie légale du mariage .Le Rabbin, après avoir prononce la bénédiction sur le vin, bénit le Créateur qui a institue les règles concernant le mariage : »Qui nous a interdit la fiancée mais nous a permis la femme avec qui on a été marie sous la Houppa de façon sainte .Bénie sois Tu D ieu qui sanctifie Son peuple d’Israël grâce a la Houppa et les Kidouchine » On donne a boire une goutte de la coupe de vin a chacun de deux époux. Puis le jeune homme passe a l’anneau a l’index droit de sa femme en disant : « Voici ! Tu m’es consacrée par cet anneau selon la loi de moche et d’Israël » ! De même que la loi de Moise et d’Israël est d’origine divine et porte le sceau de la Vérité, de même ce mariage est consacre par D.ieu. De même que les lois de la Torah consacrent a jamais tous ceux qui entrent dans l alliance, de même puissent ces maries se tenir toujours dans l’alliance de sainteté avec D.ieu.

Cette bague en or a été achetée par le jeune homme de ses propres derniers. En acceptant ce bijou, la jeune fille devient une femme mariée. Il est d’habitude considère que l’index droit est directement lie au cœur par une artère spéciale. La rondeur parfaite de cette bague symbolise une prière muette : de même on souhaite au jeune couple que leur union soit d une beauté simple, sans dispute ou conflit. La bague en or afin que le jeune marie sache apprécier le fait que son épouse lui est aussi chère et précieuse que l or. Enfin on lit la Ketouba .La Ketouba est un document écrit en araméen dune très grande importance. Elle sera présentée pour attester de la judéité des époux lorsqu ils désireront inscrire leurs enfants dans une école juive ou que ceux-ci voudront eux-mêmes se marier. La Ketouba est également nécessaire dans le cas de la Alliah, l’installation en Israël.

Il est d usage que le rabbin adresse à ce moment la quelques mots aux jeunes maries et à leurs familles. Il Rappelle le mérite des ancêtres mais aussi des jeunes maries eux-mêmes et souvent relie ses paroles avec un enseignement de la Paracha, la lecture biblique de la semaine.

2) Nissouine : La seconde partie de la cérémonie comporte six bénédictions mentionnées dans le talmud ; cependant, depuis le sixième siècle, les Sages ont rajoute la bénédiction sur la Coupe de vin. C’est ce qu’on appelle les Cheva Brahot , sept bénédictions .Le nombre sept représente la dimension sainte de tout acte matériel ; le sept sanctifie les six aspects de la matérialité. On peut honorer plusieurs personnes pour la récitation de ces bénédictions.

1ere bénédiction : « Boré péri hagéféne » on remercie D.ieu qui a crée le fruit de la vigne...

2eme bénédiction : « Chéakol Bara Lihvodo » on remercie D.ieu qui a tout crée pour Sa gloire.Cette bénédiction est une façon de remercier tous ceux qui participant a la cérémonie....

3 eme bénédiction : « Yostère Haadame »...

4eme bénédiction :Achère Yastare Eth Haadame Betsalmo , Betsélème Demoute Tavniton Vehitkine Lo Miménou Biniane Adé Ad ; Barouh Ata Ado-Naye Yotsère Haadame » :par ces deux bénédictions nous reconnaissons que D.ieu a crée l homme physiquement et spirituellement .Ce n’est qu’au moment du mariage que l'homme devient vraiment un être complet,a limage de D.ieu , capable d'engendrer de nouvelles générations qui lui assureront l'immortalité !...

5eme bénédiction : « Sosse Tassisse Vetaguele Haakara Bekibouts Banéa Letoha Besimha ! Barouh Ata Ado-naye Messameahe Tsione Bevanéha » :Nous prions pour la reconstruction de Jérusalem et du Temple , l'édifice qui reflète parfaitement la relation étroite qui lie D.ieu au peuple juif. On rappelle ainsi au jeune couple qu’il a sa place et sa responsabilité a l'intérieur de la communauté et que son bonheur personnel repose aussi sur celui la communauté .Le souvenir de la destruction du Temple ne nous quitte pas , même a moment de notre joie la plus intense. La ville sainte de Jérusalem ne sera pleinement heureuse que lorsque tous ses enfants y seront a nouveau réunis dans la joie...

6 eme Bénédiction : « Sameah Tessai Réhime Haahouvine Kessameraha Yetsireha Began Eden Mikedem. Barouh Ata Ado_naye Messameahe Hatane Vehala »:Nous souhaitons que « D.ieu réjouisse les jeunes maries comme il a réjoui Ses créateurs (Adam et Eve) dans le Jardin d’Eden , au début de la Création ». Que leur amour s’intensifie qu fil des années tout comme celui d’Adam et Eve pour lesquels rien d’autre n’existait en dehors de leur conjoint ...

7eme bénédiction : « Achère Bara Sassone Vesimha, Hatane Vekal, Guila Rina , Ditsa Vehedva,Ahava Veahva Vechalom Vereoute. Meera Adon-aye Elo-enou Yichama Bearé Yéouda ouvehoutsot Yeroushalaim :Kol Sassonne Vekol Simha kol Hatan vekol Kala , Kol Mitsalot HAtanim Mehoupatame Ounearime Mimichte Neguinatam.Barouh Ata Ado-naye Messaméah HAtane Im Hakala ». Nous louons D.ieu qui a crée le bonheur et la joie ,le fiance et la fiancée, l'allégresse, le chant , les délices , l’amour,et la fraternité,la paix et l'amitié .Qu on entende bientôt oh l’Eternel notre D.ieu , dans les villes de Yeouha et les faubourgs de Jérusalem :la voix de l’allegresse et la voix de la joie , la voix du fiance et la voix de la fiancée, la voix de l’exaltation des fiances sortant de leur Houppa et des jeunes gens de leurs banquets joyeux. Bénis sois Tu l’Eternel, notre D.ieu, qui rejouis le fiance avec la Fiancée ! » Cette bénédiction est tirée de la prophétie de Jeremie et annonce la venue du Machiah , quand notre joie sera vraiment complète...

A l’issue de la ceremonie , les parents donnent à boire une goutte de vin aux deux maries. Puis le jeune homme brise le verre en l’écrasant de son pied droit pour rappeler la destruction de Jérusalem .

Tous les participants se crient spontanément MAZAL TOV

imprimer le texte au format word
  • congres-medecine
  • la boutique